Les objectifs Tamron en mariage
 
 
Les objectifs Tamron en mariage photo de mariage avec fumigènes
 
 
Pour ce premier article de l’année, nous aurions pu rendre hommage à nos mariés. Mais on va faire d’une pierre deux coups.

Non seulement on va partager des photos de nos chers mariés, mais on va aussi vous raconter comment on les a prises. Ou plutôt, quel matériel on a utilisé.
 
Ceux qui nous suivent régulièrement savent que nous avons la chance de faire partie des ambassadeurs de la marque d’objectif Tamron. Un privilège dont on est assez fiers. Et on va vous expliquer pourquoi !
 
Le partenariat avec Tamron nous permet, depuis 2 ans, de participer au Salon de la Photo de Paris en animant des conférences sur notre manière d’utiliser les objectifs Tamron en mariage.
 
Cela fait donc 2 ans que l’on utilise ce matériel qui n’a plus de secret pour nous !
 
La photo de mariage, c’est des milliers de photos par an. On ne fait pas vraiment le compte, mais disons qu’après avoir rendu environ 20000 photos « finies » à nos mariés de l’année, on imagine facilement avoir pris pas loin de 100000 photos en 2018 !
 
Nous utilisons deux types d’objectifs : des focales fixes (35mm, 45mm et 85mm), et deux zooms transtandards : le 24-70 et le 70-200.
 

La raison est simple, nous travaillons en duo, donc nous pouvons nous permettre de varier les plaisirs. Si vous ne deviez n’en garder que deux, dans le cas où vous travaillez seul, optez pour un 35 et un 85 avec deux boîtiers évidemment ! 

Avec ça, vous couvrez l’intégralité d’un mariage sans avoir besoin de changer d’objectifs.

 
Nous allons présenter les photos en suivant le déroulement classique d’un mariage : des préparatifs, en passant par les cérémonies (civile, religieuse et/ou laïque), le vin d’honneur, et enfin le repas et la soirée.
 
Et là, c’est simple : les préparatifs, on utilise deux focales fixes : 35mm pour Nathalie, 45mm pour Frank.
 
Pourquoi la focale fixe ? Parce que c’est ce qu’il y a de mieux.  
Tous les photographes vous le diront, il n’y a rien de plus créatif qu’une focale fixe. Et rien de plus qualitatif. Et surtout, on adore les grandes ouvertures. Au départ, on trouvait que 1.8 c’était un peu juste alors qu’on avait l’habitude de photographier à 1.4, voire à 1.2 avec le 85mm Canon. En réalité, sur un mariage, mieux vaut ne pas se planter. Et shooter tout un mariage à 1.4, c’est possible, mais il faut être sûr de son coup. 
On le fait encore pour la séance couple, parce que le moment s’y prête bien. Mais pendant les préparatifs, F/1.8 ou F/2 c’est parfait, et ça n’empêche pas d’avoir un joli bokeh. La preuve en images !
 
Ce qu’on aime vraiment avec le 35 et le 45, c’est ce rendu “scène de film”. Il permet à la fois de réaliser des images assez intimistes, mais également de proposer des photos plus contextuelles en intégrant le décor, élément fondamental dans un mariage !
 
 
Les objectifs Tamron en mariage mariée devant fenêtre avec 35 tamron
 
 
Frank utilise le 45mm de la même façon. Il est très important pour nous d’avoir un rendu homogène dans l’intégralité du reportage. Et pour ça, il est préférable d’utiliser du matériel de même marque et de même génération. Ainsi, toutes les optiques de la gamme SP G2 offrent ce rendu à la fois contrasté et doux qu’on affectionne.
 
 
Les objectifs Tamron en mariage préparatifs marié
 
 
Pour terminer sur les 35 et 45mm, il faut aussi qu’on parle d’un autre avantage : leur très courte distance minimale de mise au point de 20cm ! Cela permet de ne pas avoir à changer d’objectif pour les détails. A tel point qu’on n’emporte même plus d’objectif macro sur nos mariages. On fait les photos des alliances et de tous ces détails qui font votre mariage avec les 35 et 45.
La photo des cils ci dessous a été prise au 35mm, à F1/8, on vous laisse apprécier les détails et la douceur de l’arrière-plan.
 
 
Les objectifs Tamron en mariage détail à 35mm
 
 
Pour les cérémonies, on a choisi une configuration un peu différente. Si Nathalie reste sur ses focales favorites (35 et 85), Frank utilise l’excellent 24-70 f/2.8 Di VC USD G2.
 
Les transtandards peuvent parfois être « mal vus » dans le monde de la photographie. Ce 24-70 est pourtant idéal dans le cadre de la photo reportage. Sa qualité optique est vraiment excellente, et surtout, si vous êtes seul, vous disposez à la fois d’un grand angle (24mm), et d’un zoom à 70mm. En passant bien sûr par un 35mm et un 50mm. De quoi être hyper réactif !
 
La salle des mariages de la mairie de Courbevoie est aussi gigantesque que sublime. Nous accordons une grande importance à notre discrétion lors des cérémonies. Aussi, le fait d’utiliser ce 24-70 permet de ne pas avoir à trop bouger tout en captant des scènes au grand angle, ou comme pour la photo en dessous, à 70mm. Encore une fois, on peut obtenir la même image en s’approchant du sujet avec un 24 ou un 35mm, mais avouez qu’au même titre que vous ne voulez pas voir les invités avec leur téléphone sur vos photos, eux n’ont pas forcément envie de ne voir que vous pendant la cérémonie.
 
 
 
 
 
Mais le gros avantage de cet objectif, vous le découvrirez lors de la sortie de vos mariés. Même avec 2 boitiers, il n’est parfois pas aisé de passer de l’un à l’autre sur une scène se passant aussi rapidement. Alors avec le 24-70, vous pourrez proposer plusieurs photos avec des cadrages différents de cette sortie. La focale fixe c’est bien, mais avec la cohue des sorties de mairie ou d’église, il n’est pas toujours aisé de pouvoir avancer ou reculer pour bien composer.
On a précisé en dessous de chaque photo avec quelle focale elles ont été réalisées de façon à ce que vous puissiez bien vous rendre compte de l’intérêt de ce 24-70.
 
 

Les objectifs Tamron en mariage sortie mairie mariage courbevoie 70mm

70mm

Les objectifs Tamron en mariage sortie mariage mairie courbevoie 24mm

24mm

Les objectifs Tamron en mariage sortie de mairie à 24mm

24mm

Les objectifs Tamron en mariage sortie de mairie à 70mm

70mm

Les objectifs Tamron en mariage sortie d'eglise au 24mm

24mm

Les objectifs Tamron en mariage sortie d'église à 70mm

70mm
 
Pendant les cérémonies religieuses, ou laïques, on a un peu plus de temps, on peut donc varier les plaisirs en changeant de focales. Et même si on l’a dit au début, si vous pouvez couvrir tout un mariage avec un 35 et un 85, il peut être intéressant de disposer d’une plus longue focale, de façon à rester discret.
 
Nous utilisons donc le fabuleux Tamron SP 70-200 f/2.8 Di VC USD G2 dont le seul inconvénient, comme tous les objectifs du genre, est l’encombrement.
Heureusement, on ne l’utilise pas toute la journée, et quand on voit le résultat sur les photos, on ne regrette pas de s’être un peu fait mal au dos !
On est tout le temps épaté par le rendu et le piqué de cet objectif. 
 

Ce 70-200 servira donc principalement à faire des portraits serrés ou prendre des détails tout en restant à bonne distance de l’action de façon à ne pas interférer. 

 
 
 
 
On passe assez rapidement sur le vin d’honneur, au cours duquel, suivant le lieu, le temps dont on dispose, et l’inspiration, on va pouvoir utiliser toutes les focales qu’on a envie.
Par contre, on s’arrête un peu sur ce moment que les photographes, et les mariés, n’apprécient pas forcément le plus au cours de leur journée : les photos de groupe !
 
Et pourtant, quand les conditions le permettent, il est tout à fait possible de s’éclater durant ce moment et de proposer des photos moins traditionnelles que celles auxquelles on pense.
Et pour ça, on utilise souvent le 85mm. Une longue focale pour une photo de groupe ? Quelle idée ! Et oui, mais au plus la focale est longue, au plus le sujet se détache, et cela prend tout son intérêt sur une photo de groupe.
 
 
 
 
L’occasion également de parler du traitement des lentilles sur ces objectifs Tamron SP G2, spécialement conçus pour la photo à contre-jour. Certains photographes considèrent les flares comme des aberrations visuelles, et optiques. Nous c’est tout l’inverse, on adore ça !
Essayez de faire une photo à contre-jour avec un 18-55…
Vous avez du mal ? C’est normal. On l’a dit au départ, disposer d’un matériel de qualité quand on est professionnel est très important. Et cela prend tout son sens lorsque les conditions lumineuses ne sont pas évidentes à gérer.
 

Nous, la lumière, on adore ça. C’est logiquement le cas de tous les photographes, puisque c’est le principe même de la photographie. Mais cette lumière, il faut apprendre à la maîtriser, la dompter.

En parlant de longue focale sur des photos de groupe, il nous arrive même d’utiliser le 70-200 pour des photos un peu fun, afin de laisser de l’espace aux mariés et à leurs amis pour être les plus naturels possible.
 
 
 
 
Nous arrivons à la partie la plus importante de la journée. Photographiquement parlant bien sûr : la séance couple. Un moment que nous privilégions avec nos mariés.
 

Nous la réalisons, dans la mesure du possible, en fin de journée quand la lumière est la meilleure, douce et chaude.

 
On vient d’en parler, on adore le contre-jour, mais on ne peut faire de belles images à contre-jour que si la lumière n’est pas trop forte, donc lorsque le soleil se couche.
Et là, on se fait plaisir. Le flare est notre meilleur ami. On le cherche ! Le rendu est différent à chaque séance, et ce fameux flare, vous ne l’obtiendrez pas avec tous les objectifs.
Sur les photos ci-dessous, nous avons utilisé le 70-200 et le 85.
 
 
 
 
Là aussi, nous varions les plaisirs sur les objectifs que nous utilisons : du 35 au 70-200, en passant bien sûr – et même surtout – par le 85. Une focale appréciée par de nombreux portraitistes.
 
Le but de l’article n’est pas de donner des conseils photo, mais de donner envie et de vous montrer que les objectifs Tamron sont devenus, depuis quelques années, des optiques avec lesquelles il faut compter, notamment pour leur excellent rapport qualité/prix. A chacun de trouver sa manière de fonctionner. Mais avec ces photos, on vous montre un peu les différences entre les différentes focales. Vous pouvez constater une fois de plus que le rendu est très homogène entre les images, mais cette fois, celles ci ont été faites avec le 35mm.
 
 
 
 
Retour sur le 70-200 : le seul inconvénient de cet objectif est son poids et son encombrement. Mais c’est valable sur tous les 70-200, peu importe la marque. Alors si vous aimez cet objectif, pensez au Tamron SP 70-200 F2.8 Di USD VC G2.
Très utile lors des photos de couple afin de laisser de l’espace à vos mariés par exemple, tout en pouvant saisir des portraits plus serrés. Et encore une fois, un piqué et un traitement de lentille adapté aux photos à contre jour.
On l’adore aussi pour un usage tout autre que la photo de mariage, à savoir le paysage. Mais ce sera peut être l’occasion d’un article spécifique.
 
 
Les objectifs Tamron en mariage photo de mariage sur la plage au 70-200

Les objectifs Tamron en mariage photo de mariage sur la plage en noir et blanc Les objectifs Tamron en mariage photo devant la mer au 70-200

 

Et enfin quelques images au 85mm. Une focale parfaite, on en parlé lors des photos de groupe, pour détacher parfaitement votre sujet de l’arrière plan grâce à sa grande ouverture à 1.8. 

 

 

Si vous voulez voir l’évolution dans notre travail, n’hésitez pas à lire l’article sur notre utilisation des objectifs Tamron en mariage de l’année passée ici

Pour terminer, on tient encore à remercier Tamron pour la confiance qu’ils nous accordent, mais aussi nos mariés, sans lesquels nous ne pourrions rien faire 🙂

Les photos illustrant cet article ont toutes été réalisées avec des objectifs de la marque Tamron. La sélection présentée ne représente qu’une infime partie de notre travail. Si vous voulez en voir plus, rendez-vous sur le blog pour y voir des articles complets sur nos mariages, mais également quelques uns de nos voyages.

N’hésitez pas à partager cet article autour de vous et à nous poser des questions si vous avez besoin d’en savoir un peu plus sur notre façon de travailler ou pour un complément d’information sur les objectifs Tamron.

Comments
Add Your Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CLOSE MENU
Défiler vers le haut